Thèmes

Techniques et technologies

     Si une technique consiste en un ensemble de procédures pour l’obtention d’un artéfact spécifique, une technologie est un ensemble de techniques créant des artéfacts susceptibles de transformer notre rapport au temps, à l’espace et à la matière : ce sont des techne (maîtrise ou art) qui transforment notre logos. Logos, évidemment dans le sens étymologique général de pensée et parole, mais aussi au sens jungien de rationalité, de mode apperceptif. Comme par exemple l’invention du chiffre zéro a ouvert le champ de l’algèbre; celle de l’argent qui virtualise la présence de la matière et transforme l’économie ; celle de l’électricité qui redessine la perception de l’espace et l’action sur le monde ; celle du train, qui contracte l’espace-temps et transforme le tissu social tout entier. Les technologies numériques changent fondamentalement les conditions dans lesquelles la perception sensorielle a lieu (K. Kwastek, 2013, p.43). On peut dire avec Pierre Lévy que’elles constituent donc un deuxième déluge après lequel rien ne sera pareil (P. Levy, 1994)

     On parle pourtant depuis longtemps de « nouvelles technologies ». Sont-elles encore nouvelles ? Et jusqu’à quand elles vont l’être ? Mc. Luhan et de Kerchove parlent justement de l’invention du télégraphe (brevet déposé par Samuel Morse le premier mai 1849) comme de la première des nouvelles technologies parce qu’elle permet à ce qu’il y a de plus complexe au monde -la pensée humaine- de voyager à la plus grande des vitesses, celle de la lumière. Ce qui a comme conséquence celle de transformer notre expérience et notre conception de l’espace, du temps et de la matière grâce à la dématérialisation de l’information en un code binaire circulant instantanément en plusieurs dirtection au même moment. Point et ligne sont comme des 0 et des 1, base de l’informatique, après tout. Or, malgré leur début ultracentenaire on peut dire qu’il y a des nouvelles technologies parce qu’elles n’arrêtent pas de se renouveler, et ce faisant, de nous transformer.

Ma manière d’œuvrer, avec les technologies, consiste à écrire et faire de la recherche-création en travaillant sur le numérique comme quatrième état de la matière. Autres fois seulement liquide, solide ou gazeuse la matière peut être aussi numérisée. La principale caractéristique de cet état de la matière étant qu’elle peut être transformée -grâce au calcul- dans de nouveaux états et en de nouvelles matières. L’image peut devenir du son, du texte, du geste, de la lumière… Être un artiste numérique signifie pour moi la possibilité de mettre en relation des matière par résonance ou assonance poétique. L’art numérique est un art de la désorganisation et réorganisation par transusbtantiation des formes; un art cherchant ou inventant des passages secrets entre les choses, exprimant, à sa façon, leurs potentialités intersémiotiques (D. Aguilar, J. Queiroz, 2013)

PROJETS

Lavi écrans 1

LAVI

LABORATOIRE ARTS VIVANS INTERDISCIPLINAIRES. FOndation Canadienne pour l'INNOVATION (FCI) HEXAGRAM UQAM

ENSEMBLE. Montréal. 2016

Ensemble

PIÉCE CHORÉGRAPHIQUE POUR 6 PERFOMEURS ET LOGICIEl génératif

DANS LE NOIR. Paris. 2012

Dans le noir

Installation interactive pour une personne seule dans l'obscurité

ESPAÇOS UTÒPICOS. Rio de Janeiro, 2015

ESPAÇOS UTOPICOS

Vidéomapping interactif et performatif de grandes dimensions

MOTIONSPACES Reims. 2014

MOTIONSPACES

Installation interactive

PUBLICATIONS