J’ai toujours admiré le travail de Vincent Dupont, son rapport è la littérature, à la musique outre qu’à la danse et au théâtre m’toujours attiré et émerveillé. j’ai aussi aimé voir aussi ses collaborations, comme avec Thierry Balasse et Raphaelle Latini en musique et Yves Gaudin aux lumières. J’étais assez proche d’Yves Gaudin, que j’avais connu pour avoir travaillé sur la majeure partie des pièces de Rachid Ouramdane et Julie Nioche de l’association Fin Novembre. Yves m’a demandé, de rejoindre la compagnie sur le projet Incantus pour programmer des interfaces technologiques pour les danseurs

Incantus

     Incantus (2006) est une pièce chorégraphique pour 4 performeurs et deux musiciens.  “Il est de plus en plus difficile de créer un spectacle, de donner voix à l’intime. Les barrières sont partout. Je veux faire un spectacle qui montre la difficulté, l’effort qu’il faut pour créer aujourd’hui” me disait Vincent Dupont. 

     A travers une exploration des rapports du son, de la voix et de l’image, se jouer des automatismes de la perception et inciter à une attention particulière des corps; Incantus travaille à une matière incantatoire, qui appelle les danseurs à affirmer leurs présences et libérer le mouvement.

     Un appel collectif vers le plateau pour définir les enjeux de l’acte chorégraphique et lui permettre de trouver ses zones de forces, ses points d’appuis. Un appel sans à priori, mais comme la somme d’expérimentations qui le porte dans un acte fondateur à investir l’espace”

     Pour cette pièce, à l’invitation de Vincent j’ai épaulé le light designer Yves Godin et j’ai réalisé pour lui un système de capteurs placé sur le corps des danseurs pour qu’à un moment de la chorégraphie toutes la lumière soir réalisée à partir des mouvements de leur corps. Pour ce faire j’ai programmé un patch et une interface informatique de contrôle sous max/msp